femme dans les entreprises africaines  OITC’est un rapport complet intitulé « Femmes d’affaires et femmes cadres : Les arguments en faveur du changement » publié par l’Organisation International du Travail (OIT) qui démontre surtout comment la diversité de genre améliore les résultats des entreprises et permet plus facilement d’attirer des personnes talentueuses. Il était également question d’examiner les raisons pour lesquelles on continue d’avoir des déficits en matière de diversité de genre tout en formulant des recommandations pour mettre un terme à cette situation.

L’enquête est menée auprès de 13 000 entreprises dans 70 pays. Plus de 57 pour cent des personnes interrogées admettent que les initiatives en faveur de la diversité de genre améliorent les résultats des entreprises.

Près des trois quarts des entreprises particulièrement attentives à la diversité de genre dans leurs postes à responsabilités disent enregistrer une flambée de leurs bénéfices de 5 à 20%, voire de 10 à 15%. Près de 57% des personnes interrogées indiquent qu’il est plus facile d’attirer et de retenir des personnes de talents, notamment les femmes.
Plus de 54% disent avoir constaté des avancées en termes de créativité, d’innovation et d’ouverture. Elles déclarent que le fait de privilégier la parité a renforcé l’image de marque de leur entreprise.

Le rapport fait également état, au niveau national, d’une corrélation positive entre l’augmentation du taux d’activité des femmes et la croissance du PIB. Ses conclusions se fondent sur une analyse des données recueillies auprès de 186 pays entre 1991 et 2017.

La directrice du Bureau des activités pour les employeurs de l’OIT, Deborah France-Massin, satisfaite de ce progrès, a d’ailleurs indiqué que les entreprises devraient envisager l’équilibre entre hommes et femmes dans la perspective du résultat final et pas uniquement du point de vue des ressources humaines.