BURKINA FASO : Les vertiges métallurgique inscrits au patrimoine culturel de l'Unesco Les vertiges métallurgique du BURKINA FASO inscrits au patrimoine culturel de l’Unesco

Ce sont des sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina-Faso. Aujourd’hui, ils sont déclarés, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le dossier d’inscription est soumis depuis mais il a fallu la 43ème session de l’UNESCO à Bakou a Azerbaïdjan, pour que le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation du Faso, Alkassoum Maïga, président de la Commission nationale pour l’UNESCO informe les autorités azerbaïdjanaises de cette reconnaissance. Le Burkina Faso salue ainsi tous les efforts menés pour l’aboutissement du projet d’inscription

Les sites en question sont situés dans différentes provinces du pays et comprennent une quinzaine de fourneaux debout, plusieurs structures de fours, des mines et quelques traces d’habitations. Ils sont au nombre de cinq et se trouvent dans plusieurs localités du pays :Tiwêga (Centre-Nord), Yamané (plateau central), Kindibo (Nord), Békuy (Hauts Bassin), Douroula (Boucle du Mouhoun).

Aux ruines de Loropeni et le complexe W-Arly- Pendjari, déjà inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, viennent s’ajouter ces sites. Ce qui porte à trois les biens du Burkina-Faso à ce patrimoine mondial.